FREE OUR MIND

ENTRAIDE ET LIBRE EXPRESSION SANS DISTINCTION DE RACE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Sujets similaires
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland



Partagez | 
 

 comment devenir sataniste...(a prendre o 2eme degré)

Aller en bas 
AuteurMessage
nymphéa
Gold
Gold
avatar

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 5130
Age : 109
Localisation : 7 eme ciel
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: comment devenir sataniste...(a prendre o 2eme degré)   Ven 17 Oct - 19:39

Pourquoi devenir un sataniste

Tout d'abord, parce qu'être sataniste, c'est cool. Ca fait djeun rebelle, ça fait "je suis pas comme vous", ça fait "je me démarque". Et puis, ça va te permettre de prendre les gens de haut, d'être admiré par tes copains, et d'emmerder tes parents. Bref, l'extase.
De plus, ça va me permettre de me foutre de ta fiole, ce qui, je l'avoue, n'est pas pour me déplaire, loin de là.


Oui, je veux être un rebelle. S'il te plaît, explique-moi comment on devient sataniste.

C'est à la fois simple et compliqué. Je vais tâcher d'aller à l'essentiel.

Tout d'abord, tu dois t'habiller en noir. Un (e) sataniste en rose, ça na fait pas sérieux. N'hésite pas à arborer fièrement colliers à clous, bracelets en cuir, bagues et autres pendentifs en forme de croix à l'envers, de tête de mort ou de pentagramme. N'oublie pas de jeter aux oubliettes la croix de ta communion.

Ensuite, tu dois te mettre à écouter du black metal doom gothic satanic nachin truc, en bref de la musique dont on ne comprend pas les paroles. Pour parfaire l'équipement, tu veilleras à te procurer des t-shirts de tes nouvelles idoles, à savoir Marilyn Manson, Cradle of Filth et autres.

Ensuite tu te dois d'en apprendre un minimum sur le satanisme, c'est la moindre des choses. Va donc voir ces quelques sites :
The Church of Satan Cherche les liens de traduction, la plupart des pages sont en français.
[url=http://www2.france-jeunes.net/redirect.php?url=http://f.s.f. Free.fr]Fédération Sataniste Française[/url] Un site francophone
En allant faire un petit tour sur google et en recherchant "satanisme" ou "satan", tu trouveras plein d'autres sites sur le sujet.

Tu devras commencer par dessiner des pentagrammes partout, ainsi que des croix à l'envers. Tu dois devenir, en outre, anti-chrétien et plus généralement anti-religion de base. Voici quelques préjugés stupides que tu te devras d'entretenir à coup d'exemple foireux, de généralisations sauvages et de demi-vérités :
-les curés sont tous pédophiles et/ou homosexuels (je précise que je n'ai rien contre les homosexuels)
-les juifs sont tous des sales bourgeois avares et plein de fric
-les musulmans sont tous des terroristes.

Tu devras, en outre, combattre activement toutes formes de sectes. Sauf la Church of Satan, bien sûr, car chacun sait que demander 100$ pour s'inscrire, ce n'est pas un comportement sectaire.

Tu devras t'esquinter à expliquer à qui veut l'entendre la différence entre sataniste et satanique. Tu prétendras que l'un est dangereux et fait des sacrifices animaux, et que l'autre ne reconnait Satan que comme une "force de la nature". En réalité, si tu savais écrire correctement et ne pas croire tout ce qu'on te dit, tu découvrirais assez rapidement que sataniste se rapporte à une personne, et satanique à une chose, un événement ou une idée.

Tu te devras de rester un maximum tout seul, et de critiquer les autres à propos de tout et n'importe quoi, principalement ce que tu fais toi-même (histoire d'en rajouter sur le côté ridicule de la chose). Après tout, tu es sataniste, tu es différent, tu es mieux, tu es l'élite de ce monde. Et ce que tu sais, la populace ne peut pas le comprendre, elle est trop bête.

Tu devras bien sûr te trouver quelques amis satanistes sur internet, faire des rituels de destruction et autres profanations de tombes, qui ne sont qu'un tas de pierres, après tout.

Après tout cela, tu seras un véritable sataniste, craint et respecté. Tu seras le meilleur.


c'est débile n'est ca pas ???? No No No No No

*********************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nymphéa
Gold
Gold
avatar

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 5130
Age : 109
Localisation : 7 eme ciel
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: histoire du christianisme selon les satanistes !!   Ven 17 Oct - 19:44

Il y a près de 2000 ans, naissait en Galilée un fondateur de secte, qui finira crucifié environ 30 ans plus tard. Ses avant-derniers mots sur la croix furent "Donnez-moi à boire". Et pourtant ! La secte qu'il avait fondée deviendra ensuite la plus grande de tous les temps. Elle prendra le pouvoir politique dans l'empire romain, abolira la liberté de religion, puis amoncellera des montagnes de cadavres : ses membres massacreront des millions d'"infidèles", "hérétiques", "sorcières" et autres, puis se massacreront entre eux en offrant à l'Europe les guerres les plus féroces qu'elle ait connu. Une telle histoire pourrait inciter à la modestie, mais les chrétiens revendiquent, au contraire, un monopole de l'éthique. Ils proclament qu'ils adorent le seul Dieu, dieu qui est "amour", proclament-ils.
Seule idéologie à pouvoir partager avec le communisme et le nazisme le podium dédié aux idéologies les plus meurtrières de l'histoire humaine, le christianisme reste une idéologie dominante dans nombre de pays occidentaux.




HISTORIQUE


*********************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nymphéa
Gold
Gold
avatar

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 5130
Age : 109
Localisation : 7 eme ciel
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: comment devenir sataniste...(a prendre o 2eme degré)   Ven 17 Oct - 19:45

An zéro.
"Les dieux n'étaient plus, et Dieu n'était pas encore".

L'Empire Romain garantit la liberté de culte. L'athéisme et la raison dominent. C'est à cette époque que naquit un type qui, disent certains juifs, perd la raison car il lit la Tora trop jeune. Il fonde une secte qui vise à interdire le culte des dieux autres que le sien. Le type est finalement mis à mort, mais sa secte se répand avec le succès que l'on sait.

Le culte de la personnalité pour le fondateur de la secte atteint, chez les chrétiens, un niveau que même le stalinisme n'égalera pas : le fondateur est proclamé "vraiment homme et vraiment Dieu" ("Homme-Dieu", dirait-on en langage normal). Ceux qui en doutent sont proclamés sans ambages hérétiques, et subiront plus tard les foudres de l'inquisition.



50 -70

La secte chrétienne se développe. Des textes grecs, écrits par les membres de la secte hors de Palestine ("Les évangiles") relatent de la vie du fondateur de la secte : né d'une vierge, qui serait restée vierge malgré plusieurs autres enfants, il aurait guéri des malades, mais aussi maudi un figuier qui se serait desséché instantanément, et fait précipiter des centaines de cochons qui ne lui appartenaient pas dans un lac. Ce personnage, qui défend les pauvres, mais affirme aussi "ceux qui ont tout seront comblés, et à ceux qui n'ont rien, il sera enlevé le peu qu'ils ont", un peu pathétique lorsqu'il maudit un figuier ou se laisse crucifier, est déclaré une incarnation du "Dieu unique". Le fait que, d'après les évangiles "canoniques", ses avant-dernières paroles sur la croix furent "Donnez-moi à boire" ne semble point troubler les adeptes de la secte, qui se répand bientôt dans l'ensemble de l'empire.

L'intolérance religieuse des chrétiens, qui visent ouvertement, dès le début, à imposer une interdiction des cultes de dieux autre que leur propre dieu, qui insistent-ils, est le "seul Dieu", leur attirent bientôt les foudres de la justice romaine, qui défend la liberté de culte, qui est l'un des piliers de cette société complexe est multiculturelle qu'est l'empire romain des 2 premiers siècles de notre êre. La propagande chrétienne retourne habilement la situation. Ceux qui sont condamnés par la justice romaine sont proclamés "martyrs", leurs restes sont vénérés dans les églises, ont invente la légende comme quoi ils ont étés exécutés pour avoir "refusé de renier leur foi", ce qui bien sûr est mieux que la vérité nue, qui est qu'ils ont étés condamnés pour avoir été des fauteurs de troubles voulant imposer l'intolérance religieuse dans une société multiculturelle.

*********************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nymphéa
Gold
Gold
avatar

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 5130
Age : 109
Localisation : 7 eme ciel
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: comment devenir sataniste...(a prendre o 2eme degré)   Ven 17 Oct - 19:49

312

Prise de pouvoir par les chrétiens : Au terme d'une guerre civile, Constantin prend le pouvoir. Peu après, il se converti au christianisme, interdit les autres cultes (313) : c'est le début de la persécution religieuse en Europe.



VII-XV siècle

Le "Moyen âge Chrétien". Profitant de la disparition des grandes bibliothèques romaines et de l'absence quasi totale d'activité d'édition en Europe, l'église obtient de fait un monopole sur l'ensemble de l'écrit et de l'information. Le peuple est laissé volontairement dans l'ignorance, on le décourage de lire la bible au cas où il aurait accès à un exemplaire. Peu à peu, l'église impose sa grippe sur la société. L'inquisition, le célibat des prêtres, le caractère obligatoire du mariage avant toute relation sexuelle, sont toutes des institutions qui datent de cette époque.

C'est aussi à cette époque que se développe ce qui deviendra une des plus riches traditions chrétiennes. Brûler vifs des gens. Environ 1 million de sorcières seront brûlées au cours du moyen âge. Les villes rivalisent pour battre le record du nombre de sorcières brûlées en un an. Ce record est établi et reste imbattu à ce jour par la ville de Bamberg, siège épiscopal, qui brûle 600 sorcières en un an.

Nombre de membres de la hiérarchie ecclésiastique regrettent encore aujourd'hui cette époque où l'église dominait la vie de la société.



804

L'empereur chrétien Charlemagne convertit nombre de Saxons, en leur proposant le choix suivant : se convertir au catholicisme, ou avoir la tête coupée. Plusieurs dizaines de milliers de têtes tombent, avec la bénédiction de l'église : les prêtres présents participent au jeu de l'empereur.



XI -XII siècle

Face à la croissance de la population en Europe, l'Eglise propose une méthode de contrôle de la population "naturelle" : les croisades. L'appel à la croisade est lancé en 1095. En 1099 Jérusalem est "libérée" : l'ensemble de la population est passée par les armes, mais les croisés ont soin de violer femmes et enfants avant de les égorger ou de leur ouvrir le ventre.



1204

La IV croisade fait un détour par Constantinople, à l'époque la plus grande ville de la Chrétienté. Mais les chrétiens savent se faire entre eux ce qu'ils font à d'autres : Constantinople est mise à sac dans une orgie de violences innommables.



1208-1244

Croisade des Albigeois : sur initiative du pape Innocent III, une croisade est lancée. En 1209, des "hérétiques ayant réussi à se mêler à la population de Béziers, le Duc Simon de Monfort donna l'ordre qui assura sa postérité dans les livres d'histoire : "Tuez-les tous, dieu reconnaîtra les siens". Toute la population, hommes, femmes, enfants est passée par les armes.



1252

Fondation de l'inquisition. L'inquisition, au cours de son histoire, brûle plus de 1 million de personnes, essentiellement des hérétiques, des juifs et des musulmans convertis au christianisme et des "sorcières". La dernière sorcière sera brûlée en 1788. Le dernier "hérétique" devra attendre son tour jusqu'en 1826. L'inquisition et ses imitateurs protestants brûlent aussi des médecins et des scientifiques, lorsque l'occasion se présente.

L'église ne reniera jamais l'inquisition, et garantira la continuité historique de l'institution jusqu'à nos jours, en se limitant à en modifier le nom : il faudra attendre Pie X, en 1906, pour que le "Saint office de l'inquisition" soi renommé "Saint office", et 1965 pour que le dit office soit rebaptisé "Congrégation pour la doctrine de la foi". Enfin, en 1997, le pape ouvre les archives du Saint Office, et des historiens triés sur le volet sont autorisés à y mener des recherches. Les estimations du nombre total de victimes de l'inquisition sont fortement revues à la hausse, le consensus tourne aujourd'hui autours du million de personnes exécutées, auxquelles il faut ajouter d'innombrables personnes torturées et dont les biens ont étés saisis.

*********************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nymphéa
Gold
Gold
avatar

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 5130
Age : 109
Localisation : 7 eme ciel
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: comment devenir sataniste...(a prendre o 2eme degré)   Ven 17 Oct - 19:51

1483

Tomás de Torquemada est nommé Grand Inquisiteur de Castille. Ce moine dominicain fait un ample usage de la torture et de la confiscation des biens de ses victimes.



1492

Le roi "Très Catholique" et la reine "Très Catholique" (titres conférés par le pape en personne !) d'Espagne expulsent les juifs. Les juifs ont le choix entre se convertir, pour subir les foudres de l'inquisition (qui brûlera nombre d'entre eux), ou partir. La hiérarchie catholique ne reste pas indifférente à cette mesure d'une cruauté effarante : elle approuve la mesure, le pape encourage les autres souverains européens à s'inspirer de l'exemple espagnol. Dans toute l'Europe, les évèques se mobilisent pour pousser les gouvernements à empêcher l'entrée sur leur terrritoire aux juifs expulsés.

Les juifs qui choisissent de se convertir seront persécutés par l'inquisition avec une détermination impressionnante : jusqu'au 18è siècle, l'on fera le "Test du Lard" aux convertis juifs et à leurs descendants : une salade aux lardons est proposée au "converti" : si l'on constate qu'il a écarté les lardons en mangeant, on le brûle comme "faux converti". La méthode sera aussi appliquée aux musulmans convertis et à leurs descendants.



1499

C'est en cette année qu'a lieu le plus grand "autodafé" ("acte de foi") que l'histoire ait enregistré : en un seul autodafé, l'inquisiteur Diego Rodrigues Lucero brûle vifs pas moins de 107 juifs convertis au christianisme à Cordoue.



1506

Pogrom de Lisbonne : 3'000 juifs tués.



XVI siècle

Jules II Della Rovere pape. Habile chef militaire, il porte l'armure pendant une messe, lorsqu'un moine insolent lui fait remarquer que l'habit n'est pas approprié. "Quand il s'agit de conquérir des terres, Dieu ne regarde pas l'habit, mais la foi de son serviteur", lui répond-il, et passe ainsi à l'histoire. Dieu lui permet effectivement de conquérir Bologna, qui est, comme il se doit, mise à sac.



1521

Inspiré par l'Esprit Saint, qui n'avait apparemment rien d'autre à faire, un moine allemand, Martin Luther traduit le "Nouveau Testament" en quelques semaines. Le diable vient le tenter : Luther ne trouve rien de mieux à faire que de lui lancer un encrier qui tache le mur ! La tache est depuis religieusement préservée pour les touristes (château de Wartburg).

L'évènement pourrait sembler insignifiant. Il n'en est rien, car il inaugure le plus grand schisme de la chrétienté : dans les siècles qui suivront les chrétiens se massacreront entre eux avec encore plus d'enthousiasme qu'ils n'ont massacré et brûlé les non-chrétiens, les hérétiques, les sorcières, les juifs et musulmans convertis, etc.



1527

Sac de Rome : des soldats protestants massacrent la totalité de la population de Rome, soit environ 40'000 personnes, et pillent la ville. Le Pape est sauvé par les gardes suisses. Il s'enferme avec eux à Castel Sant'Angelo pendant que la population est massacrée. Lui-même s'en tire avec une grosse frayeur. Les suisses y gagnent un débouché professionnel à l'étranger, qui se perpétue aujourd'hui.



1553

Calvin, qui condamne les excès de l'Eglise Catholique, fait brûler le libre penseur et médecin Michel Servet, qui avait découvert la circulation du sang. Il n'est jamais que l'un des plus de 15 hérétiques que le réformateur fait brûler pendant sa dictature sur Genève.



1571

L'invention de l'imprimerie permettant à un nombre croissant de personnes de s'informer, l'église réagit en fondant l'Index(Index Additus Librorum Prohibitorum) : cette institution édite régulièrement une liste de livres interdits. La dernière édition de l'index est publiée en 1961.

*********************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nymphéa
Gold
Gold
avatar

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 5130
Age : 109
Localisation : 7 eme ciel
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: comment devenir sataniste...(a prendre o 2eme degré)   Ven 17 Oct - 19:51

1566 -1572

Pie V pape. Ce Saint de l'Eglise catholique se vante publiquement plusieurs fois d'avoir, pendant sa carrière d'inquisiteur, allumé de ses propres mains plus de 100 bûchers d'hérétiques qu'il avait lui-même accusé, confondu et condamné.

Il publie aussi une nouvelle édition du catéchisme officiel de l'église, dans lequel l'amour du prochain et la miséricorde ont bien sûr une place importante.



1547-1593

Guerres de religion en France

Les sous-sectes chrétiennes se livrent à une guerre civile sans merci, interrompue par plusieurs paix et trêves temporaires. Pendant une de celles-ci a lieu le massacre de 20'000 protestants, hommes, femmes et enfants, en une nuit (Nuit de la Saint-Barthélemy, 1572).



1600

Giordano Bruno est brûlé vif à Rome, condamné pour hérésie. Il avait osé définir l'univers comme étant "infini", et émis l'hypothèse de l'existence de formes de vie hors de la terre. C'en était trop pour l'église. Au bout de 8 ans de procès, au cours duquel des aveux lui sont arrachés par la torture, il est condamné à mort comme "hérétique obstiné et impénitent".



1609

Expulsion des Maures d'Espagne.

Après l'expulsion des juifs d'Espagne, l'inquisition s'ennuyait un peu dans ce beau pays. Elle lance donc la chasse aux Morescos, les arabes convertis au christianisme. Sont suspectés d'être des faux convertis et exécutés tous ceux qui refusent de boire du vin ou de manger du porc, ceux qui sont trop propres : en effet, l'Islam, contrairement au christianisme, prescrit des lavages périodiques. La propreté n'a jamais été aussi dangereuse qu'au XVI siècle en Espagne ! Enfin, en 1609, craignant sans doute d'avoir raté des "Faux convertis", l'inquisition obtient du roi l'expulsion des Morescos vers l'Afrique du Nord. Le nombre d'expulsés est mal connu : les estimations varient entre 300'000 et 3 millions. Les expulsés arrivent en terre islamique, et l'Islam prévoit la peine de mort pour toute personne qui renie l'Islam.



1633

Procès à Galilée. Pour avoir douté de la théorie géocentrique de Ptolémée (qui, soi dit en passant, n'était pas chrétien !) , Galileo Galilei est forcé à se rétracter : on lui montre les instruments de torture, qui seraient employés si il insiste. Le procès à Galilée ne sera réouvert pour révision que par Jean-Paul II, et Galilée sera réhabilité en 1992.

Ses œuvres avaient déjà été mises à l'index en 1616. Il passera le reste de sa vie confiné dans sa villa (arrêts domiciliaires). Sa réputation internationale de scientifique lui permet d'éviter des conséquences plus graves.



1618 à 1648

Guerre des 30 ans. Les très catholiques souverains Habsbourg forcent à la conversion leurs sujets protestants de Bohème, déclenchant la plus grande guerre que le continent européen ait connue jusqu'alors. La population de l'Allemagne est réduite de moitié. De nombreuses villes sont dévastées.

Il s'agit bien d'une guerre de religion, même si les églises ont par la suite essayé de faire croire qu'il s'agissait d'un conflit politique : la guerre est déclenchée par un conflit religieux, par la suite des rois étrangers, comme Gustave II de Suède, interviennent sur la base de leurs convictions religieuses. Le cas de Gustave II de Suède est particulièrement significatif. Il oblige ses soldats à chanter des cantiques chrétiens chaque soir, mais ceux-ci sont d'autre part de redoutables pilleurs : l'armée suédoise se verra conférer le titre de "Schrecken des Krieges" par la population allemande, qui craint les pillages (c'est à dire les cas où une armée entre dans une ville, égorge les hommes adultes, viole femmes et enfants avant d'égorger aussi tout ou partie de ces derniers et de mettre le feu à la ville) suédois encore plus que ceux de l'armée Habsbourg.



2è moitié du XVIIè siècle

"Affaire des réductions" au Paraguay. Le cas est particulièrement intéressant, car ici les catholiques se massacrent et s'excommunient entre eux. Les jésuites avaient établi au Paraguay un petit empire privé, fait de "réductions", c'est à dire des petits villages fortifiés dans la forêt, où vivent des indiens convertis au catholicisme. Hélas, une correction de la frontière porte plusieurs de ces réductions dans le territoire portugais : or le Portugal, pays chrétien et catholique, perpétue à l'époque la tradition de l'esclavage : les portugais pensent prendre aux jésuites leurs indiens pour les vendre comme esclaves.

Le pape intervient, excommunie les jésuites des "réductions". Puis une armée, dont les canons et épées sont bénis par les prêtres de service, attaque les réductions, massacre les jésuites et prend les indiens comme esclaves. Un Te Deum est célébré pour la victoire, comme il se doit. Peu après, le pape interdira l'ordre des jésuites.



1788

Dans le canton de Glaris, en Suisse, la dernière sorcière est brûlée. Cette exécution n'est pas la dernière de l'inquisition, qui continuera à brûler des hérétiques jusqu'en 1826.



1826

Le dernier hérétique est brûlé vif par l'inquisition en Espagne. Une riche tradition chrétienne prend fin. Désormais, l'église recourra à des moyens plus subtils pour tuer, comme par exemple en interdisant l'assistance aux femmes qui doivent avorter, en sabotant la planification familiale dans les pays pauvres, en interdisant le préservatif comme moyen d'endiguer l'épidémie du SIDA, etc.



1847

Guerre du Sonderbund : la Suisse est déchirée par une guerre de religion. Les cantons catholiques, dont les gouvernements sont fortement influencés par des conseillers jésuites, fondent une alliance militaire spéciale (Sonderbund), qui réclame l'annexion aux cantons catholiques des régions catholiques des cantons majoritairement protestants. Ils appellent les monarques catholiques d'Autriche à leur aide, puis engagent les hostilités. Seulement la victoire rapide des troupes fédérales/protestantes permet d'éviter une escalade du conflit à l'échelle européenne.

Les protestants se livrent pour leur part à des féroces "Chasses aux catholiques" dans les campagnes genevoises.

Les jésuites, considérés comme responsables de la guerre, sont expulsés de Suisse, et leur expulsion restera en vigueur jusqu'aux années 1970'.

*********************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nymphéa
Gold
Gold
avatar

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 5130
Age : 109
Localisation : 7 eme ciel
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: comment devenir sataniste...(a prendre o 2eme degré)   Ven 17 Oct - 19:52

1848

La population de Rome se révolte contre la dictature papale. Le pape est chassé. Il est remis au pouvoir en 1849 par les troupes françaises dépêchées sur place par Louis - Napoléon Bonaparte, président de la république française. Les opposants sont fusillés.



1871

Le pape excommunie toute personne qui participera à une quelconque élection de l'état italien, qui est défini comme étant "diabolique", car il avait privé les papes de leur état séculier. Cette sentence d'excommunication automatique n'empêchera pas le pape de bénir quelques années après un nouvellement fondé "Partito popolare", d'inspiration catholique et fondé par un prêtre.



1918-1945

Les années de la compromission. L'église soutient activement la montée des totalitarismes en Europe. En Autriche, son soutient pour l'Austrofascisme est total.

En Italie, elle signe avec le régime fasciste un concordat, qui fait du catholicisme la religion d'état : les italiens peuvent à nouveau voter sans être excommuniés, dommage que cela serve peu en période de dictature. Elle sacrifie en grande partie ses propres associations : toutes, sauf l'Action Catholique, doivent intégrer des organisations fascistes. Le Vatican promet à Mussolini de faire en sorte que l'Action Catholique ne se laisse pas tenter par des actions antifascistes.

En 1929, Mussolini ayant signé le concordat dit "Patti Lateranensi", est qualifié par le pape d'homme de la providence ("Uomo della provvidenza"). En 1932, l'Action Catholique ayant été remise au pas par la hiérarchie ecclésiastique, conformément aux vœux du dictateur, ce dernier reçoit des mains du Pape l'Ordre de l'éperon d'or.

En Allemagne, en janvier 1933, le Zentrum, parti catholique, dont le leader est un prélat catholique (Prälat Kaas), vote les pleins pouvoirs à Hitler : ce dernier peut ainsi atteindre la majorité des 2/3 pour suspendre les droits garantis par la constitution. Le bon prélat accepte aussi de fermer un œil sur les détails procéduriers discutables des nazis, comme l'arrestation des députés communistes avant le vote. Puis l'église commence à négocier un nouveau concordat avec l'Allemagne : dans ce cadre. Elle "sacrifie" le Zentrum, alors seul parti significatif que les nazis n'ont pas interdit : en effet, il les a aidés à arriver au pouvoir. Le 5 juillet 1933, le Zentrum s'auto-dissout sur demande de la hiérarchie catholique, laissant le champ libre au NSDAP, désormais parti unique.

En Espagne, un général tente un coup d'état militaire, qui échoue et dégénère en guerre civile. L'église le soutient, prêtres et évêques bénissent les canons de Franco, célèbrent en grande pompe des Te Deum pour ses victoires sur les forces du gouvernement républicain légitime. La guerre fait plus d'un million de morts, et Franco fait fusiller les prisonniers.

Au cours de la 2è guerre mondiale, le Vatican est au courant des exterminations de juifs par les nazis. En 1942, il pleure par contre parmi les ruines de Rome bombardée, condamne les bombardements alliés. Hélas, il oublie de mentionner que son allié politique Mussolini avait sollicité auprès d'Hitler "l'honneur de participer aux bombardements sur Londres" - il est vrai que le pape n'habite pas à Londres ...



1961

Dernière édition de l'index (Index Additus Librorum Prohibitorum), qui cite comme auteurs dont l'ensemble de l'œuvre est interdite de lecture pour les catholiques, entre autres : Jean-Paul Sartre, Alberto Moravia, André Gide.



Années 1980'

Après une période d'apprentie libéralisation, le pape Jean-Paul II arrive à la tête de la plus grande secte du monde et renoue avec les traditions les plus terribles de l'église.

Sa condamnation du préservatif comme moyen d'endiguer la lutte contre le Sida provoque un nombre de morts difficile à estimer. Il pratique une politique active de sabotage des mesures de contrôle des naissances dans le tiers monde : les conséquences de cette action sont difficiles à chiffrer, mais se mesurent en terme de famine, misère, manque de soins médicaux.

*********************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
salvatorenino
Gold
Gold
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 5262
Age : 38
Localisation : Avec l'acteur!!!!!
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: comment devenir sataniste...(a prendre o 2eme degré)   Mar 28 Avr - 14:08

Voila tu remets ça. c'est incroyable quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: comment devenir sataniste...(a prendre o 2eme degré)   

Revenir en haut Aller en bas
 
comment devenir sataniste...(a prendre o 2eme degré)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment faites-vous pour rester - ou devenir - ZEN?
» Comment devenir formateur
» devenir une femme fontaine
» Devenir lecteur en maison d'édition...
» devenir doula?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FREE OUR MIND :: TRIBUNE LIBRE :: Réligion-
Sauter vers: