FREE OUR MIND

ENTRAIDE ET LIBRE EXPRESSION SANS DISTINCTION DE RACE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Sujets similaires
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland



Partagez | 
 

 la personnalité de jésus selon les satanistes..........

Aller en bas 
AuteurMessage
nymphéa
Gold
Gold
avatar

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 5130
Age : 109
Localisation : 7 eme ciel
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: la personnalité de jésus selon les satanistes..........   Ven 17 Oct - 19:54

L'historicité du personnage de Jésus est douteuse. Bien que les évangiles nous parlent de morts qui ressuscitent, d'aveugles qui voient, de grands mouvements de foule dans Jérusalem, aucune chronique ou document indépendant de l'époque n'est parvenu jusque la à nous confirmer la réalité du personnage. Il faut donc se référer aux évangiles pour découvrir quelques aspects de la personnalité du dieu incarné des chrétiens :

Récit extrait des évangiles : Un jour, Jésus voit de loin un figuier. Il s'en approche, mais comme ce n'est pas la saison, le figuier n'a pas de fruits. Furieux, Jésus maudit le figuier qui se dessèche instantanément. Plus tard, il montrera ce figuier à ses apôtres.

Que peut-on conclure de cette belle histoire :

"Jésus de Nazareth", bien que vivant aux bords de la Méditerranée, ignorait quelle etait la saison des figues.
C'était un personnage grossier et bête, capable de punir une plante pour sa propre ignorance
Il était totalement dépourvu de dignité, puisqu'il montra à ses apôtres les résultats de son acte stupide et méchant envers le figuier innocent et mort de surcroît.
Hélas, il y a pire. Jésus enseigna à ses disciples que mentir est un péché (Mattieu 15:19, Marc 7:22). Or, il a lui-même, d'après les évangiles menti à maintes reprises : au grand prêtre qui l'interroge, il affirme "J'ai parlé ouvertement au monde, j'ai toujours enseigné dans les synagogues et dans les temples, où tous juifs se rassemblent, et je n'ai rien dit en secret". Or, il se trouve qu'en fait, il a enseigné sur une montagne (Mattieu 5:1-2), et un bateau (Mattieu 13:1-35), entre autres. De plus, il parla en parabole pour que les gens ne comprennent pas son enseignement (c'est intelligent), mais quand il était seul avec ses disciples, il expliquait tout (Marc, 4:34). De nombreux autres passages parlent d'un Jésus qui parlait en secret à ses disciples (Mattieu 13:36-52 et Luc 18:34, par exemple).

Le mensonge le plus amusant de Jésus est celui du christ en croix au voleur crucifié à côté de lui : "En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis" (Luc, 23:24). Or, d'après Actes 2:31 et la doctrine de l'église catholique, Jésus était aux enfers entre sa mort et sa résurrection.

Donc Jésus était un menteur.

On apprend aussi, en lisant les évangiles, que Jésus commença très tôt à enseigner dans les synagogues. Hélas, il connaissait très mal ce qu'il enseignait. Ainsi, les chrétiens aiment citer le fait que Jésus aurait dit "On vous a dit de haïr vos ennemis. Et bien moi je vous dis aimez vos ennemis". Voilà un beau principe, mais où donc, dans l'ancien testament, est-il écrit qu'il faut haïr ses ennemis ? Essayez- de poser la question à des chrétiens, aucun ne saura vous répondre, car c'est tout simple, cela n'apparaît nulle part dans l'ancien testament (et entre nous soit dit, trouvez moi un chrétien qui a lu la bible).

Plus intéressant, lorsque l'on demande à Jésus quels sont les plus importants des 10 commandements, il répond (Mattieu, 19:16 "Tu ne commettras pas de meurtre. Tu ne commettras pas d'adultère. Tu ne voleras pas. Tu ne porteras pas de faux témoignages. Honore ton père et ta mère. Enfin: tu aimeras ton prochain comme toi-même". Hélas, le "tu aimeras ton prochain comme toi-même" ne figure dans aucune des versions (d'ailleurs contradictoires) de l'ancien testament.

On peut donc conclure que Jésus connaissait fort mal les écritures qu'il enseignait, ce qui dénote une certaine arrogance.

*********************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nymphéa
Gold
Gold
avatar

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 5130
Age : 109
Localisation : 7 eme ciel
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: notre nouveau testament toujours selon eux..............   Ven 17 Oct - 19:55

Le nouveau testament
Il est composé de 4 histoires de la vie de jésus, d'une série de lettres, des "Actes des apôtres" et d'un texte assez hermétique appelé L'Apocalypse. Les originaux de ces textes sont en Grec. L'on ignore la date exacte de l'écriture des évangiles, et l'on ignore aussi si les textes en grec sont des originaux ou des traductions. Les églises (c'est à dire les structures hiérarchiques des grandes sectes chrétiennes) affirment que les évangiles furent écrits entre 50 et 70 après JC, c'est à dire 2 à 3 générations après la mort du fondateur de la secte. Or, il y avait, à l'origine, plus d'évangiles. 4 furent choisis comme "Canoniques" lors du concile de Nicée, au 4è siècle, par un vote précédé de maintes intrigues. Des historiens pensent que les évangiles furent non seulement choisis, mais aussi amplement modifiés par le concile, pour éliminer les plus flagrantes de leurs contradictions. Les lettres sont aussi d'origines assez incertaine. Par exemple, il y 2 lettres "de Pierre", mais les chercheurs s'accordent à dire que (a) elles ne peuvent pas avoir été écrites par l'apôtre Pierre, et (b) elles sont de deux auteurs différents.

Globalement, le nouveau testament est moins horrible que l'ancien : point d'appel au meurtre et au viol, pas de génocides. Il contient toutefois maintes contradictions. Jésus est-il ressuscité ? Oui, non, pas vraiment, selon le passage que l'on choisit de lire. Combien de temps a-t-il passé avec ses disciples après la résurrection ? De moins de un jour à 40 jours, à nouveau selon ce qu'on choisit de lire. Faut-il honorer ses parents ? Non, si l'on en croit les actions de Jésus, qui envoie promener sa mère lorsqu'elle vient le chercher au temple, et empêche un jeune homme d'enterrer son père avant de partir suivre Jésus. Les riches iront-ils au paradis ? Ils seront les seuls, selon la "parabole des talents", mais non, si l'on en croit la métaphore qu'il est "aussi difficile pour un chameau de passer par le trou d'une aiguille". Il semble donc difficile de tirer des enseignements de morale d'un texte aussi truffé de contradictions, mais il semble que c'est ce que les chrétiens font, ou tout au moins ce qu'ils affirment faire.

Plus grave que ces contradictions, le nouveau testament est pro-esclavagiste, et élève la soumission, y compris celle d'un esclave à un maître injuste ou cruel, au statut de vertu. Les lettres de Paul prêchent également la soumission de la femme à l'homme et l'abstinence sexuelle, deux principes malsains que l'église a soin de respecter encore aujourd'hui.

Le nouveau testament fait parfois référence à l'ancien, mais il semble avoir été écrit par des gens qui connaissaient mal ce dernier. Ainsi Jésus dit que d'après l'ancien testament, il faut "haïr ses ennemis", mais il n'y a aucune trace d'un tel ordre dans l'ancien testament. On parle aussi d'une prophétie concernant la résurrection de Jésus au bout de trois jours. Hélas, le seul texte parlant d'une résurrection au bout de 3 jours dans l'ancien testament est écrit au temps "accompli" en hébreux, et ne peut donc être une prophétie, et Jésus est mort vendredi soir et "ressuscité" dimanche matin : soit moins de 2 jours après, on est loin du compte des 3 jours.

Du point de vue historique, la valeur du nouveau testament est nulle. On y relate des évènements tels les foules qui acclament Jésus lors de l'entrée à Jérusalem que l'on devrait retrouver dans les chroniques de l'époque. Or, ce n'est pas le cas. Il y a bien eu un Ponce Pilate qui fut gouverneur de la Palestine, mais tout autre fait cité dans le nouveau testament en rapport avec Jésus et ses disciples est historiquement invérifiable.

Il est difficile de conseiller la lecture du nouveau testament : lire plus que l'un des 4 évangiles demande beaucoup de patience. Au choix, on lira celui de Jean, qui est le plus marqué par la philosophie grecque, et donc plus intelligible à un humain rationnel du 20è siècle. Les lettres de Paul donnent un aperçu de cette "morale" chrétienne si révoltante pour l'homme rationnel à l'aube du 3è millénaire : elles prêchent l'abandon de la femme qui s'oppose à la "foi" chrétienne de son mari, l'abstinence sexuelle, la soumission des femmes, la soumission des esclaves à leurs maîtres(même si injustes ou cruels !) et la soumission au pouvoir établi.

*********************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nymphéa
Gold
Gold
avatar

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 5130
Age : 109
Localisation : 7 eme ciel
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: notre dieu selon eux..............   Ven 17 Oct - 19:55

Voyons ce que les actions quotidiennes des chrétiens, que chacun peut observer, nous disent sur ce dieu chrétien :

Il faut élever des monuments à sa gloire (les églises chrétiennes)
Il a sacrifié son fils unique... pour que ses créatures "croient"
Il faut le prier, le prier, et le prier encore
Il faut s'agenouiller dans les églises devant des statues d'un homme presque nu accroché à une croix
Il faut s'extasier devant la "parole de dieu" (recueil de textes à l'origine incertaine, contenant des passages aussi savoureux que "Si deux hommes se battent, et que la femme de l'un d'eux saisi les testicules de l'autre, elle sera mise à mort" - Parole de Dieu !!!), et diverses menaces terribles à tous ceux qui ne l'obéissent pas
Il faut chanter ses louanges
Il faut continuellement convaincre d'autres de se prosterner aussi devant le dieu (le prosélytisme chrétien)
Il reprend ce qu'il veut quand il veut : "Loué soit le seigneur", dit Job après que Dieu ait pris ses femmes et ses chameaux
Pour rire (car dieu des chrétiens a le sens de l'humour) il a crée le diable, qu'il utilise pour mettre la fidélité de ses fidèles à l'épreuve et faire d'amusants paris (voir le livre de Job, p. ex.) . Même la gestapo et la Tcheka n'ont jamais eu de moyens aussi raffinés pour tester la soumission du peuple !
Qui ne croit pas en lui ou ne lui obéit pas va en enfer pour l'éternité : à côté de ça, les goulags de Staline étaient de la rigolade !
Il a fait le monde (le bien et le mal), mais malgré toutes les guerres et souffrances il exige de ses fidèles qu'ils l'acclament en disant "Dieu est amour"
Bref, qui est le dieu des chrétiens ? D'après ce qui précède, il me semble qu'il s'agit d'un dictateur sanguinaire, avec une manie pathologique pour le culte de la personnalité. De nos jours, en Europe, on voudrait le déférer devant un tribunal international. Peut-être est-ce parce que le dieu chrétien est un dictateur sanguinaire que le Vatican se démène pour sauver Pinochet des griffes de la justice anglaise ?

La personnalité du dieu chrétien, dictateur sanguinaire, est l'un des aspects les plus révoltants du christianisme. Interrogez un chrétien sur ce sujet. Demandez-lui ce qu'il penserait de quelqu'un de puissant, disons un dictateur ou un policier, qui vient vers vous et dit "Il faut croire ce que je vous dis, et chanter mes louages, sans quoi la punition sera terrible" : même un chrétien vous dira qu'une telle personnalité, policier ou dictateur, est abjecte. Pourtant, c'est exactement ce que le dieu chrétien fait, quand il informe ses créatures que seules celles qui "croient" seront sauvées. Et les chrétiens l'adorent. Mais pourquoi adorent-t-il un dieu aussi abjecte et cruel ? "La personnalité de Dieu est un mystère", m'ont répondu tous les chrétiens interrogés à ce sujet, avant d'ajouter que c'est un "péché" de critiquer la personnalité de leur dieu cruel et vengeur.

*********************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nymphéa
Gold
Gold
avatar

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 5130
Age : 109
Localisation : 7 eme ciel
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: la personnalité de jésus selon les satanistes..........   Ven 17 Oct - 19:56

Si l'on en croit la Bible, dieu est un génocidaire récidiviste, et qui pourrait frapper encore. Voyons quelques références sur les génocides commis par Dieu lui-même, selon les "Saintes écritures". La liste n'est pas exhaustive, car cela la rendrait excessivement longue et ennuyeuse.

Génèse 7:23 : le déluge, génocide à l'échelle planétaire : 8 survivants sur l'ensemble de l'humanité

Génèse 19:24 : génocide de toute la population de Sodome et Ghomorre. Motif: dieu n'aimait pas leur pratiques sexuelles.

Exode 12:29. tous les premiers-nés d'Egypte sont tués par Dieu. Motif: Pharaon l'avait cherché.

Nombre, 16:31 : "Tous les gens de Coré" sont engloutis dans la terre

Deutéronome, 2:22 : dieu extermine les Horites

Malheureusement, outre les génocides qu'il pratique lui-même, le dieu chrétien a la fâcheuse tendance à ordonner à "son peuple" de commettre des génocides, des massacres de civils en temps de guerre et des exécutions de tous ceux qui ne l'adorent pas. On citera ici quelques exemples :

Exode 32:27-28 : 3'000 israéliens passés au fil de l'épée sur ordre de Dieu par leur père ou leur frère respectif : ils avaient adoré le veau d'or. Chose intéressante, le frère de Moïse, Aaron, qui avait fait le veau d'or, est épargné par cette mesure.

Nombres, 31:17 : dieu se fâche contre les Madianites et ordonne "Tuez tous les garçons et tuez toutes les femmes qui ont connu un homme dans l'étreinte conjugale".

La liste continue, bien sûr, avec les habitants de Jéricho passés au fil de l'épée "hommes, femmes, enfants", les divers peuples massacrés sur ordre de dieu qui avait donné de la terre à Israël à la condition expresse d'y "égorger tout ce qui respire" sur celle-ci, etc.

2-3-Dieu aime les enfants !
"Laissez venir à moi les petits enfants" est une phrase de Jésus que les chrétiens aiment citer. Donc Dieu aime les enfants. Sûr ? Pas si sûr. Regardons le 2è livre des Rois, 2:23 : "Il (Elie) monta de là à Béthel, et, comme il montait par le chemin, de jeunes garçons sortirent de la ville et se moquèrent de lui, en disant "monte, tondu, monte, tondu ! Il se retourna, les vit et les maudits au nom de Dieu. Alors deux ours sortirent du bois et déchirèrent quarante-deux enfants".

Quelle belle histoire : dieu est bon, il aime les enfants, mais pas si ils se comportent comme des enfants !

*********************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nymphéa
Gold
Gold
avatar

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 5130
Age : 109
Localisation : 7 eme ciel
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: la croix aussi y passe...........   Ven 17 Oct - 19:57

La croix
Toujours dans le registre du culte de la mort, le symbole de la croix chrétienne mérite qu'on s'y attarde un instant.

Les catholiques aiment les crucifiés : des statues d'hommes presque nus en train de mourir sur une croix. Ils trouvent cela beau et réconfortant. Mais tous les chrétiens aiment la croix. Ils en mettent dans leurs églises, aussi souvent hors des églises, et essayent souvent, comme en Bavière ou en Italie, de les imposer sur les édifices publics.

Les chrétiens aiment "la croix". C'est beau, disent-ils. Ils en font des pendentifs à accrocher au cou des enfants et adultes des deux sexes. Mais ce symbole est-il respectable ? Que nous-dit-il du christianisme ?

La croix était, en époque romaine, une méthode d'exécution particulièrement cruelle, réservée aux crimes les plus graves. Porter une croix sur la poitrine, comme font tant de nos amis chrétiens, c'est un peu comme porter un pendentif en forme de garrot, de guillotine, d'instrument de torture ou de fusil-mitrailleur. Bref, c'est d'un goût pour le moins discutable. Bien sûr, les chrétiens nous expliquent que ces pendentifs en forme d'instruments de torture sont "beaux", car le christ est "mort pour nous sur une croix". Ah bon ? Serais-ce à dire que si quelqu'un meurt pour moi, je dois porter un pendentif ayant la forme de l'instrument qui l'a mis à mort ? Imaginons que l'on prenne l'avion, que celui ci est détourné par des terroristes. Une unité antiterroriste nous libère, mais un des superflics meurs dans une explosion d'une grenade d'un terroriste : que penseriez-vous si l'on commençait alors à porter sur la poitrine une petite grenade en or, accrochée à une chaîne, en affirmant que c'est "beau, car c'est par une telle grenade qu'un superflic est mort pour nous". Sans doute serions-nous conduit chez un psychiatre, pour obsession morbide, ou pour le moins on considèrerait que le pendentif est de très mauvais goût.

D'ailleurs, les chrétiens sont le seul mouvement ou partis à porter des pendentifs à la forme de l'instrument qui mit à mort leur leader. Imaginons un peu : le président français portant une guillotine, en souvenir de la révolution qui mangea ses enfants ; les démocrates espagnols portant des garrots, en souvenir des antifranquistes exécutés par ce moyen sous la dictature... heureusement, les chrétiens sont les seuls à porter le mauvais goût au point d'arborer des pendentifs en forme d'instrument d'exécution.

*********************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nymphéa
Gold
Gold
avatar

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 5130
Age : 109
Localisation : 7 eme ciel
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: lees dogmes de l'eglise ...........   Ven 17 Oct - 19:58

Au cours de son histoire, l'église catholique a développé un ensemble de "dogmes", qui sont des principes de la "foi" catholique. Ils ne peuvent être mis en discussion, et les thélogiens qui en doutent sont excommuniés ou suspendus. Un cas récent fut celui de Hans Kung, théologien catholique réputé, professeur de théologie catholique à l'université de Tübingen : ayant mis en doute le dogme de l'infaillibilité du pape, il fut suspendu "A Divinis", c'est à dire qu'il n'a plus le droit de s'appeler "théologien catholique". En pratique, une suspension A Divinis, pour un théologien, est une interdiction de l'exercice professionnel, donc une punition assez grave.

Les dogmes catholiques sont nombreux et étonnants. Nous allons en passer quelques-uns en revue.

***Le dogme de l'immaculée conception

La plupart des catholiques "de base" sont convaincus que ce dogme a à voir avec la virginité de la mère de l'homme-dieu. Hélas, ils sont dans l'erreur, la question est plus complexe.

Les théologiens catholiques, s'attachant à donner l'illusion d'une cohérence logique à la doctrine chrétienne (vaste programme !), se posèrent très tôt dans l'histoire du christianisme des questions sur la personnalité de la mère de l'homme-dieu. Ils décrétèrent, et cela fut érigé en dogme, que Marie, mère de l'homme-dieu, était exempte du péché originel. Il faut ici faire une parenthèse, pour rappeler que l'un des points fondamentaux de la doctrine chrétienne est que tout homme naît "pêcheur" : il est intrinsèquement porté à faire le mal, et seulement un abandon de son libre-arbitre au profit de l'obéissance aveugle à l'enseignement de l'église peut le libérer de cette condition. Comme il ne pouvait être concevable que l'homme-dieu fut enfanté par une pécheresse, Marie fut décrétée "immaculée", c'est à dire exempte du "péché originel", et cela fut érigé en "dogme de l'immaculée conception".

Ce dogme nous permet de comprendre les points suivants de la religion catholique :

-La culpabilisation des fidèles est renforcée : chacun naît pêcheur, et cela est un dogme, et la seule personne à y avoir jamais échappé fut la mère de l'homme-dieu lui-même.

- Le catholicisme est-il vraiment une religion monothéiste ? "Dieu", est en fait 3 personnes (Père - Fils (l'homme-dieu) - Esprit Saint (dont la substance n'est pas clairement définie)), et entre Dieu et l'homme il y a une hiérarchie d'entités intermédiaires : les saints, que l'on peut prier et peuvent faire des miracles, puis Marie, qui peut enfanter vierge mais aussi est exempte du "péché originel" qui est pourtant un trait commun de l'ensemble de l'humanité, et aussi apparaître occasionnellement à des enfants pour leur confier des messages, puis l'homme-dieu dans sa forme humaine, qui, nous l'avons vu, est puissant (miracles), mais aussi très humain au sens le plus bas du terme (lorsqu'il maudit un figuier ou précipite des cochons dans un lac). Le catholicisme est donc à mi-chemin entre le monothéisme juif et le polythéisme de la Grèce antique.

***Le dogme de la démonstration logique de l'existence de Dieu

A toute personne munie de bon sens, il semble "logique" que l'on ne puisse démontrer l'existence du "Dieu" chrétien, étant donné qu'il se situe à l'extérieur de l'espace-temps qu'il aurait crée et dans lequel nous vivons (voir le début de l'évangile de Jean, à ce sujet : il s'agit d'un texte philosophique d'un niveau supérieur à celui, généralement assez bas, du reste de la bible).

En époque scolastique, l'église a donc décrété que l'on pouvait démontrer l'existence de dieu par un raisonnement logique. Pour éviter de devoir répondre à des questions malvenues sur cette logique, ce principe fut élevé à "dogme", donc n'est plus sujet à discussion.

En fait, l'église daigne tout de même expliquer quel est ce raisonnement. Il s'agit du principe de la première cause : si l'on remonte à l'origine du temps, l'on peut, suivant le modèle cosmogonique en vogue à l'heure actuelle, expliquer que le système solaire fut crée à partir d'un nuage de gaz, qui résultait de la formation de la galaxie etc etc... et au début était le big-bang : mais que s'est-il passé avant le big-bang, c'est à dire quelle est la cause première de l'existence de l'espace-temps dans lequel nous vivons ? La réponse "logique " de l'église est "Dieu".

Pourquoi l'église a-t-elle donc élevé ce "raisonnement logique" à l'état de dogme ? Tout simplement parce qu'il est, du point de vue "logique", très faible. Un raisonnement philosophique est solide si l'on peut le mener à son terme. Dieu est la cause du Big Bang. OK, qu'est-ce qui est la cause de Dieu ? Le catholique instruit vous répondra qu'il faut arrêter le raisonnement à ce stade, conformément au dogme de l'église. Demandez-lui alors ce qu'il pense du modèle classique du monde hindou : le monde repose sur le dos d'un éléphant géant, dit la légende classique. Et sur quoi reposent les pattes de l'éléphant ? Sur une tortue géante. Et sur quoi repose la tortue ? Non, il faut arrêter le raisonnement à ce stade, selon l'ancienne légende indoue. Hélas, les catholiques reconnaissent en général facilement que le modèle indou ancien est illogique, car il n'explique pas sur quoi repose la tortue, mais ils acceptent le raisonnement de la "cause première", stopper lorsqu'on arrive à "Dieu", comme un dogme de leur "religion", alors que du point de vue logique, il est à égalité avec une légende indoue qu'ils qualifient de "ridicule".

***Le dogme de l'infaillibilité papale

Ce dogme est venu très tard dans l'histoire troublée du catholicisme. Le pape Pie IX, grand ennemi de la démocratie et de la "modernité" (il se distinguera en définissant l'éclairage au gaz comme étant une invention du diable), est décidé à combattre ces fléaux, à l'intérieur comme à l'extérieur de l'église. Il convoque donc un concile, dans les années 1870, (Vatican 1), et fait admettre par le concile que toute décision du pape "Ex Catedra" pour trancher une dispute à l'intérieur de l'église est, par dogme, infaillible.

L'explication "logique" de ce dogme est bien sûr que le pape est inspiré par l'esprit saint lorsqu'il en a besoin.

Hélas, l'histoire a amplement montré la faillibilité des papes (ou de l'esprit saint, d'ailleurs), qui ont plusieurs fois reniés des décisions prises par leurs infaillibles prédécesseurs.

***L'abandon du libre-arbitre

*********************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nymphéa
Gold
Gold
avatar

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 5130
Age : 109
Localisation : 7 eme ciel
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: la personnalité de jésus selon les satanistes..........   Ven 17 Oct - 20:00

La théophagie

Le dogme le plus intéressant du catholicisme et celui de la TRANSUBSTANTIATION. Il dit que lorsque le prêtre prépare le rite de l'eucharistie et pose les mains sur le pain et le vin, ceux-ci deviennent réellement, par un miracle, le corps réel et le sang réel de Jésus, c'est à dire de l'homme-dieu qui est sensé avoir fondé le christianisme. Si vous n'avez jamais assisté à un rite "de la communion" catholique, allez-y au moins une fois, c'est assez spectaculaire : le prêtre lève les mains, prononce la phrase rituelle "(...) et qu'ils deviennent pour nous le corps et le sang de Jésus notre seigneur" - miracle - dit le dogme, à cet instant précis, ils deviennent réellement corps et sang de l'homme-dieu pour les fidèles. Pour tromper les mécréants, ils gardent toutefois leur apparence extérieure de pain insipide et un peu collant et de vin doux.

Le catholique qui prend la communion ingère donc la vraie chair du "Vraiment homme et vraiment Dieu". Cela est particulièrement intéressant, car cette particularité fait du catholicisme la seule religion théophage connue.

Toute personne disposant de son libre-arbitre et du sens inné du bien et du mal devrait être horrifiée par le rite théophage, qui est une insulte à la raison, mais aussi au bon goût. Cela est vrai au point que de nombreux catholiques pratiquants nient avec ferveur la réalité de ce dogme. Hélas, en le niant, ils deviennent hérétiques aux yeux de leur église, qui est attachée à ses dogmes.

Le coût de la religion
Tout cela a-t-il vraiment de l'importance ? Fréquemment, les chrétiens relativisent les méfaits de leurs corréligionaires en affirmant que ce n'est "pas si grave", ou "personne n'est parfait", etc.

Or, une idéologie peut être jugée sur ses résultats. L'histoire nous montre que le christianisme a causé des guerres majeures, brûlé un million de victimes sur les bûchers de l'inquisition, retardé le développement de la science et de la technique. Que serait le monde aujourd'hui, si l'Europe n'avait pas été dévastée par la guerre des 30 ans ? Où en serait la médecine, si Calvin n'avait pas fait brûler vif le plus grand médecin de son époque ? Ou en seraient l'astronomie et la recherche spatiale, si Giordano Bruno et Galilée avaient été libres de travailler ? Les conséquences indirectes des méfaits du christianisme sont difficiles à quantifier, mais l'on peut ajouter aux morts au moins plusieurs décennies de retard dans des sciences aussi importantes que l'astronomie et la médecine.

Et que dire des ressources mal utilisées ? Combien d'hôpitaux aurait-on put construire avec les moyens employés pour la construction de la basilique de Saint-Pierre, ou, plus près de nous, pour celle de Yamoussoukro ? Combien de vies stérilement employées à une méditation recluse auraient-elles pu être consacrées à œuvrer pour le progrès de l'humanité ?

*********************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nymphéa
Gold
Gold
avatar

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 5130
Age : 109
Localisation : 7 eme ciel
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: les rites chretiens.............   Ven 17 Oct - 20:01

Voyons ce que les actions quotidiennes des chrétiens, que chacun peut observer, nous disent sur ce dieu chrétien :

Il faut élever des monuments à sa gloire (les églises chrétiennes)
Il a sacrifié son fils unique... pour que ses créatures "croient"
Il faut le prier, le prier, et le prier encore
Il faut s'agenouiller dans les églises devant des statues d'un homme presque nu accroché à une croix
Il faut s'extasier devant la "parole de dieu" (recueil de textes à l'origine incertaine, contenant des passages aussi savoureux que "Si deux hommes se battent, et que la femme de l'un d'eux saisi les testicules de l'autre, elle sera mise à mort" - Parole de Dieu !!!), et diverses menaces terribles à tous ceux qui ne l'obéissent pas
Il faut chanter ses louanges
Il faut continuellement convaincre d'autres de se prosterner aussi devant le dieu (le prosélytisme chrétien)
Il reprend ce qu'il veut quand il veut : "Loué soit le seigneur", dit Job après que Dieu ait pris ses femmes et ses chameaux
Pour rire (car dieu des chrétiens a le sens de l'humour) il a crée le diable, qu'il utilise pour mettre la fidélité de ses fidèles à l'épreuve et faire d'amusants paris (voir le livre de Job, p. ex.) . Même la gestapo et la Tcheka n'ont jamais eu de moyens aussi raffinés pour tester la soumission du peuple !
Qui ne croit pas en lui ou ne lui obéit pas va en enfer pour l'éternité : à côté de ça, les goulags de Staline étaient de la rigolade !
Il a fait le monde (le bien et le mal), mais malgré toutes les guerres et souffrances il exige de ses fidèles qu'ils l'acclament en disant "Dieu est amour"
Bref, qui est le dieu des chrétiens ? D'après ce qui précède, il me semble qu'il s'agit d'un dictateur sanguinaire, avec une manie pathologique pour le culte de la personnalité. De nos jours, en Europe, on voudrait le déférer devant un tribunal international. Peut-être est-ce parce que le dieu chrétien est un dictateur sanguinaire que le Vatican se démène pour sauver Pinochet des griffes de la justice anglaise ?

La personnalité du dieu chrétien, dictateur sanguinaire, est l'un des aspects les plus révoltants du christianisme. Interrogez un chrétien sur ce sujet. Demandez-lui ce qu'il penserait de quelqu'un de puissant, disons un dictateur ou un policier, qui vient vers vous et dit "Il faut croire ce que je vous dis, et chanter mes louages, sans quoi la punition sera terrible" : même un chrétien vous dira qu'une telle personnalité, policier ou dictateur, est abjecte. Pourtant, c'est exactement ce que le dieu chrétien fait, quand il informe ses créatures que seules celles qui "croient" seront sauvées. Et les chrétiens l'adorent. Mais pourquoi adorent-t-il un dieu aussi abjecte et cruel ? "La personnalité de Dieu est un mystère", m'ont répondu tous les chrétiens interrogés à ce sujet, avant d'ajouter que c'est un "péché" de critiquer la personnalité de leur dieu cruel et vengeur.

*********************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la personnalité de jésus selon les satanistes..........   

Revenir en haut Aller en bas
 
la personnalité de jésus selon les satanistes..........
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Attribu des notes à ton physique et à ta personnalité !
» Personnalités d'origine Normande
» Test de personnalité de sherwood (2)
» Notables et personnalités - Saint-Romain-de-Colbosc
» Le monde selon Monsanto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FREE OUR MIND :: TRIBUNE LIBRE :: Réligion-
Sauter vers: