FREE OUR MIND

ENTRAIDE ET LIBRE EXPRESSION SANS DISTINCTION DE RACE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Sujets similaires
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland



Partagez | 
 

 Oracle s'empare de Sun Microsystems, mysql openoffice menacés de ne plus être gratuit; ah la crise ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bio
membre simple
membre simple


Sexe : Masculin
Nombre de messages : 13
Age : 37
Localisation : Cotonou
Date d'inscription : 19/03/2009

MessageSujet: Oracle s'empare de Sun Microsystems, mysql openoffice menacés de ne plus être gratuit; ah la crise ...   Sam 2 Mai - 19:03

Larry Ellison, patron du deuxième éditeur de logiciels au monde, achète une star déclinante de la Silicon Valley, pour 7,4 milliards de dollars.

Deux semaines après qu'IBMa renoncé à l'acquérir, Sun Microsystems a trouvé un repreneur. Larry Ellison, cofondateur d'Oracle, a bouclé un accord avec Scott McNealy, président de Sun Microsystems, pour racheter l'ancienne gloire de la Silicon Valley pour 7,4 milliards de dollars. L'opération sera payée en numéraire, à raison de 9,50 dollars par action Sun Microsystems. Le montant net de l'achat, qui devrait être finalisé cet été, sera de 5,6 milliards de dollars pour Oracle, qui met la main sur la trésorerie de Sun (1,8 milliard de dollars).

Par le passé, Oracle a réalisé des acquisitions plus importantes, avec l'achat, en 2005, de PeopleSoft (10,3 milliards). Sur le seul exercice 2008, le groupe californien a déboursé 9,8 milliards de dollars pour ses acquisitions, qui comprenaient l'éditeur Bea Systems. Au total, en cinq ans, Oracle aura donc payé près de 40 milliards de dollars pour ses achats. Mais cette dernière opération devrait générer « davantage de bénéfices financiers pour les actionnaires », promet le patron d'Oracle.

Jusqu'à présent, Larry Ellison achetait uniquement des éditeurs de logiciels. En achetant Sun, Oracle s'empare du système d'exploitation Solaris et du langage de programmation informatique Java, développés chez Sun Microsystems. Surtout, l'éditeur californien met la main sur des équipements, une première dans la récente histoire de l'informatique. Mais les serveurs informatiques de Sun sont très concurrencés par ceux d'Acer, Dell, IBM et HP.

Mariage du « hard » et « soft »

Toutefois, les deux groupes sont proches. « Oracle et Sun Microsystems ont été des pionniers de l'informatique et coopèrent étroitement depuis vingt ans », a déclaré le patron de Sun. Mais après l'éclatement de la bulle Internet, en 2000, Sun Microsystems a perdu de son aura pour les serveurs informatiques qui hébergent des sites Internet. Au début des années 2000, ses clients se sont tournés vers des serveurs moins coûteux, utilisant des « puces » Intel. Sun Microsystems a persévéré un temps à développer sa propre solution maison, à l'aide de son processeur « Sparc », puis a dû se tourner comme ses adversaires vers des serveurs génériques, utilisant des microprocesseurs d'Intel ou d'AMD. Pendant cette période, Scott McNealy a hésité entre une stratégie tournée vers le matériel ou le développement de logiciels, concurrents de Microsoft.

D'ailleurs, Sun Microsystems a été à l'origine de nombreuses plaintes contre Microsoft, abandonnées à l'amiable en 2004 contre plus de 1 milliard de dollars payés par la firme de Redmond.

C'est donc le premier achat d'un fabricant d'ordinateurs (« hardware ») par un éditeur de logiciels (« software »). Oracle suit une stratégie comparable à celle d'IBM, présent à la fois dans les logiciels, les services et les équipements. La firme californienne pourra ainsi mieux intégrer ses logiciels dans des ordinateurs spécifiques. Les autres éditeurs de logiciels, tels que l'américain Microsoft et l'allemand SAP, vont devoir se définir par rapport à cette nouvelle stratégie. Il en va de même pour les fabricants de matériels, tels HP et Dell, qui ont déjà mis l'accent sur les services.
source : Le FIGARO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Oracle s'empare de Sun Microsystems, mysql openoffice menacés de ne plus être gratuit; ah la crise ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» questionnez l oracle
» Exporter la base Heredis vers une base MySQL ou Access
» L'Oracle MAYA
» ORACLE CELTE
» L'oracle Gé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FREE OUR MIND :: TIC :: Technologies de l'Information et de la Communication :: Problemes en informatique-
Sauter vers: